Playboy millionnaire (1895 – 1919)

Un des enfants terribles du gratin newyorkais, Roger Carlyle a régulièrement fait les choux gras de la presse à scandales. La famille Carlyle dispose d’une fortune considérable établie à l’origine sur le négoce du bois et du textile pour lentement grossir et se diversifier tout au long du XIXème siècle.

A 17 ans déjà, ses parents lui évitent un procès de reconnaissance en paternité. Il effectue dans la foulée plusieurs séjours en cure de désintoxication pour son alcoolisme notoire, à 18 et 20 ans. Miraculeusement, Carlyle obtient son diplôme à Groton mais plusieurs grandes universités prestigieuses (Harvard, Yale, Princeton, Miskatonic, Cornell et USC) vont exiger sa démission durant les trois années suivantes. C’est à cette époque qu’il se lie d’amitié avec Jack « Brass » Brady.

Lorsque ses parents décèdent dans un tragique accident de voiture, il semble se ressaisir, à la grande joie de ses proches et employés. Mais il replonge rapidement dans une vie dissolue dès lors que sa soeur laisse entrevoir une meilleure maîtrise des affaires familiales. Il devient la coqueluche des soirées new-yorkaises où il dépense des fortunes en réceptions mondaines et festivités en tous genres, au grand dam des actionnaires du groupe Carlyle. C’est probablement à cette époque qu’il tombe sous l’influence d’ une énigmatique femme noire et commence à être tourmenté par des songes obsédants qui le conduisent à chercher de l’aide auprès du psychanalyste Robert Huston.

Au printemps 1919, à la surprise générale, le jeune playboy, alors âgé de 24 ans, annonce qu’il va financer une expédition en compagnie de l’égyptologue Sir Aubrey Penhew. Sa tragique conclusion fera les gros titres l’année suivante, lorsque Roger Carlyle et ses compagnons de route trouveront une mort atroce aux mains de féroces guerriers nandis au Kenya.