NEW YORK, JANVIER 1925…

Toutes les histoires, fussent-elles les plus obscures, ont un commencement…

Celle-ci débute par une froide journée de Janvier 1925, par l’arrivée d’un télégramme inattendu d’un ami de longue date, Jackson Elias.

Absent des USA depuis des mois, l’écrivain y annonce laconiquement son retour prochain aux alentours de la mi-janvier. D’après le télégramme, Elias semble enquêter sur l’expédition égyptologique du playboy Roger Carlyle, ayant un temps défrayé la chronique en 1919-1920. Etrange sujet s’il en est,  pour quelqu’un ayant passé des années à arpenter bibliothèques et pays exotiques sur les traces des cultes de la mort et des sectes de sorcières.

Quelques jours plus tard, le 15 janvier, très exactement, le téléphone sonne. Au bout du fil, un Elias tendu  donne rendez-vous le soir-même à quatre de ses proches, à 20h00, au Chelsea Hotel. Il semble avoir des révélations fracassantes concernant l’expédition Carlyle, révélations qu’il préfére dévoiler de vive voix…

Le décor est en place, les rouages commencent à tourner, il est près de 20h00, le 15 janvier 1925… Le rideau sanglant peut se lever sur trois individus se hâtant dans les rues enneigées, ignorant que leurs vies sont sur le point de basculer dans les ténèbres…

Journal de Bord des évènements

Les Investigateurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s