Les indices récoltés par O’Rourke avant l’arrivée de la police. Sur les meurtriers, une lettre signée Miriam Atwright, une photo d’un navire prise sur les rives du Huangpoo, à Shanghaï, ainsi qu’une boite d’allumettes venant d’un bar, également de Shanghaï. Dans un livre, le prospectus d’une conférence sur les mythes aborigènes. Ci-dessous, également dans les poches des assassins, une lettre venant du Caire, ainsi que deux cartes de visite, l’une de la Fondation Penhew de Londres, l’autre d’une compagnie d’import-export à New York. Elias a griffonné un nom au dos de cette dernière.