New York

Désireux de creuser l’affaire des meurtres new-yorkais afin de comprendre ce qui relie des victimes apparemment sans aucun rapport entre elles au meurtre d’Elias, O’Rourke et Finley se rendent à Washington Heights, à Uptown. Ils espèrent pouvoir en discuter avec la veuve de Mr Russell, un homme aisé assassiné chez lui. malgré tous leurs efforts, ils ne parviennent à contourner le cerbère des lieux, un majordome de la vieille école ayant à coeur de protéger sa patronne des importuns. En desespoir de cause, le professeur Finley se fend d’un pli à remettre à Mme Russell.
Tournant en rond, O’Rourke ne peut s’empêcher de penser qu’il serait crucial d’en savoir plus sur les livres de Carlyle mentionné dans l’incohérent carnet londonien d’Elias. Il parvient à persuader le routinier professeur d’histoire antique de pousser jusqu’à Crugers, dans le Comté de Westchester, où se trouve la propriété des Carlyle. une demie-heure de route à travers la campagne de l’Etat de New York les amène à l’enceinte de la résidence Carlyle. Si un l’idée de s’introduire subreptiscement à l’intérieur de la propriété a un instant effleuré le détective, la hauteur des murs surmontés de pointes en fer forgé et les probables gardes le dissuadent bien vite. Ils s’en retournent donc en ville, guère plus avancés.

De leur côté, le médecin et la journaliste continuent à récolter des informations permettant de mieux comprendre les raisons ayant poussé les membres de l’Expédition à mettre le cap vers l’Afrique. Ils portent leurs efforts sur Jack « Brass » Brady, l’homme qui aurait été vu vivant plus de trois ans après le massacre kenyan. Si les recherches de Simons dans les archives s’avèrent peu fructueuses; Mary Sanger, toujours aussi apte à faire se délier les langues dès lors qu’il s’agit de potins mondains, parvient de son côté à un peu mieux cerner le personnage. Brady accompagnait Roger Carlyle partout, jouant à la fois le rôle de garde du corps et de porte-parole du jeune homme, qui semblait lui accorder une confiance absolue . De plus, un fort lien d’amitié unissait les deux hommes malgré une différence d’âge et des profils très dissemblables. Certains affirment que Brady savait parler le turc, l’arabe et même le chinois , reliquat d’un passé trouble de mercenaire après la Grande Guerre, sans parler des circonstances rocambolesques de sa rencontre avec Carlyle quand ce dernier « étudiait » à l’University of South California.

Chez lui, Simons passe la soirée à éplucher ses collections du National Geographic  en quête d’articles et de photos relatives aux fouilles égyptiennes menées en 1919 par l’expédition Carlyle qui se seraient essentiellement concentrées autour de Ghizeh et du site de Dhashûr. Le médecin ne peut manquer de voir un lien entre la figure de pyramide penchée récurrente dans les rêves égyptiens de Carlyle évoqué par Huston dans ses notes d’analyse et la célèbre la pyramide rhomboïdale se dressant à Dhashûr.

Mardi 20 janvier 1925
Jeudi 22 janvier 1925