MoN - Edward Gavigan
Distingué directeur de la Fondation Penhew

À peine grisonnant sur les tempes, portant avantageusement le costume tiré à quatre épingles, Edward Gavigan affiche malgré sa cinquantaine passée, une fort belle prestance. Ses manières, comme son luxueux bureau lambrissé décoré d’antiquités égyptiennes, témoignent clairement de la réussite sociale d’un homme qui, s’il n’est pas né dans l’aristocratie, n’en a pas moins le port.

Longtemps l’assistant de Sir Aubrey Penhew, Gavigan est désormais un notable, expert reconnu faisant partie du cénacle de l’égyptologie britannique, à la tête de la respectable Fondation Penhew. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il avait été consulté par les services de police à propos des « meurtres égyptiens », suite aux déclarations douteuses de Jackson Elias concernant une mystérieuse Confrérie du Pharaon Noir oeuvrant secrètement à Londres. Gavigan confirme aux Investigateurs américains que si une telle société secrète a existé en Egypte, elle est éteinte depuis au moins un siècle. Il explique que ce nom renverrait à une figure énigmatique qui aurait régné sur la région entourant Dashûr, à la charnière entre la IIIème et la IVème dynastie, probablement un prêtre dissident voire un chef de guerre bédouin venu de Lybie. Sir Aubrey s’était d’ailleurs fixé pour objectif de fouiller méthodiquement la région afin d’en savoir plus sur ce personnage dont on disait qu’il s’agissait d’un puissant sorcier. Malgré la courtoisie et les manières distinguées de l’homme, O’Rourke ne peut s’empêcher de lui trouver des airs calculateurs durant leur discussion.

Ce n’est que lors de leur confrontation finale sur sa propriété perdue dans les marais de l’Essex qu’Edward Gavigan tombera le masque et révélera son vrai visage, celui d’une âme totalement corrompue et vouée à des dieux inhumains. Ses pouvoirs surnaturels considérables, dépassant de loin ceux de Mukunga N’Dari ou de Tewfik Al-Sayed, ne l’empêcheront pas de trouver une mort atroce dans l’étreinte d’une entité blasphématoire, lors du rituel abject auquel les Investigateurs mettront brutalement un terme.